Les quatre positions de base du tanto.

Il existe de nombreux ouvrages sur l'art de tenir et manier un couteau, aussi nous n'avons pas pour but ici de dresser une liste exhaustive de ces techniques. Toutefois dans la pratique de l'Aïkido nous retrouvons quatre positions de base pour lesquelles il existe des techniques d'attaque et des techniques en réponse. Comme le tanto fait partie de la panoplie de base de tous les pratiquants, nous vous présentons l'art et la manière de bien tenir un tanto.

Fondamentalement tenir un tanto n'a rien de bien compliqué, car il s'agit de la même technique que pour saisir un ken. Mais du fait de sa petite taille le tanto possède quelques spécificités qui lui sont propres, notamment dans les positions qu'il est possible de lui donner dans la main.


Si vous savez comment tenir un ken, alors ne vous inquiétez pas, vous savez tenir un tanto. La saisie est exactement la même. Il faut tout d'abord resserrer fortement le petit doigt, puis l'annulaire un peu moins fort, et ainsi de suite. Cette saisie permet d'allier la fermeté et la souplesse indispensable pour une bonne maniabilité de la lame.

Il existe quatre positions de base pour le tanto, que l'on retrouve dans les techniques d'Aïkido.

position-tanto-1-1.jpg

 Tout d'abord la saisie avec la lame vers le haut de la main et le tranchant vers le bas (position gyakute, le tranchant vers les doigts, vers l'avant). Cette position est bonne pour les piques ou les coupes, exactement comme au sabre. En pique le but est de perforer l'adversaire. Mais comme le tranchant est orienté vers le bas, la pique se fige dans la cible et il est malaisé de poursuivre en coupe vers le bas.

position-tanto-2.jpg

  En revanche la même position mais avec le tranchant dans l'autre sens (position honte, tranchant vers le poignet, vers soi) permet à la fois de piquer et, une fois dans la cible, de poursuivre en coupe vers le haut. Dans la tradition japonaise cette attaque dénotait d'une intention de tuer tout à fait claire et sans excuse possible. En cas de jugement vous étiez considéré comme un criminel, sans aucun moyen d'expliquer le contraire.

position-tanto-3.jpg

 

  La saisie du tanto peut également se faire avec la lame vers le bas de la main et le tranchant en position honte également. Cette position permet de planter la lame du haut vers le bas et de ramener vers soi. Cette position est utilisée pour égorger par derrière par exemple.

position-tanto-4.jpg

 La même saisie avec une position gyakute permet à la fois de protéger l'avant-bras tout en ayant le tranchant vers l'adversaire de manière tout à fait menaçante. Il est également possible de trancher et de piquer. Cette position est couramment utilisée dans les commandos de l'armée pour les combats à l'arme blanche, en close combat notamment.

Tiré de Aïkido magazine